Reprise de l'activité au cabinet
Important, le cabinet s’adapte au nouvel environnement sanitaire.
Lire les consignes.

La Danse-Thérapie

Psyché et corps sont intrinsèquement liés, l'état de l'un affecte inévitablement l'état de l'autre. Cette intrication corps-psyché est le postulat sur lequel reposent différentes techniques psycho-corporelles, notamment la relaxation et la danse-thérapie.

  •  Danser, c'est avant tout mettre son corps en mouvement, sentir son corps vivant, se reconnecter avec lui. La danse-thérapie permet de se réapproprier son corps, de le ressentir autrement, d'en affiner la conscience. Le rapport au corps peut se pacifier, s'améliorer en renouant avec le plaisir du corps.
     
  • Avec la danse, il s'agit aussi d’offrir un autre moyen de se raconter à partir du corps, d'utiliser le corps comme moyen d'expression. Il est question ici de laisser émerger à travers les mouvements du corps, une danse propre à chacun, propre à l'état du moment. Passer par le corps dansant est une voie d'exploration et de transformation de ce qui fait souffrance. Danser permet aussi d'avoir accès à autre chose de soi, une autre façon d'habiter son corps, de s'incarner. Enfin, la danse-thérapie permet de découvrir en soi un potentiel de créativité.

 

Le déroulement d'une séance

  • Une séance de 45 minutes s'organise autour de différents temps : un temps de parole initial, un temps de préparation au mouvement, un temps d'exploration dansée et pour finir, un temps de parole.
     
  • Pour le temps de parole initial, il s'agit de verbaliser l'état du moment, l'état du corps. Suit le temps de préparation au mouvement qui consiste en un « réveil » du corps en douceur.
     
  • L'exploration dansée proprement dite peut alors commencer. Il s'agit essentiellement d'une improvisation à partir de différentes suggestions (images, mots, émotions) que j'accompagne par ma danse, ma voix ou simplement par ma présence. Les propositions permettront d'explorer différents tonus, différentes qualités de mouvement, de jouer avec des rythmes différents et aussi le silence. Du jeu et de l'imaginaire sont aussi amenés dans les propositions pour soutenir la création de la danse.
     
  • La danse se construit à deux, au fur et à mesure. Le temps d'échange final se fait autour de ce qui a été dansé : les émotions, souvenirs, images...C'est dans cet échange que nous pourrons avoir une lecture de la danse, que nous pourrons avoir une compréhension de ce qui aura été traversé dans la danse. La proposition s'adapte à chacun. Nul besoin de savoir danser pour pouvoir le faire ici.

 

Interview France bleu Champagne Ardenne sur la Danse Thérapie

Voir aussi :